Asie'gzag

THAÏLANDE : Informations pratiques et les « 3 belles choses » des enfants

Poster un commentaire

Voici quelques « tuyaux » que nous voudrions donner pour la Thaïlande où nous serons allés trois fois (du 8 novembre au 7 décembre à Bangkok et dans le Nord puis du 4 janvier au 3 février 2017 dans l’Isan puis du 4 au 30 mars 2017), aux voyageurs qui consulteraient notre blog :

VISA THAÏLANDAIS : Le visa « on arrival » est gratuit et dure un mois, y compris aux frontières terrestres (alors qu’auparavant il n’était que de 15 jours en dehors des aéroports). Beaucoup de voyageurs choisissent de ressortir du pays pour y rentrer à nouveau et rester un mois de plus (c’est ce que nous avons fait à deux reprises, après avoir voyagé au Laos puis au Cambodge).

Attention !, nous avons lu à la frontière de Poïpet, qu’il n’est pas possible de revenir plus de deux fois par frontière terrestre, sur une année civile.

BOIRE DE L’EAU EN THAÏLANDE :

Si vous souhaitez économiser et votre argent et le plastique, nous vous conseillons de récupérer dans une gourde de l’eau potable (par osmose inverse) dans les machines de distribution que l’on trouve partout dans de nombreuses villes thaïlandaises (Cela coûte 1 THB le litre au lieu de 20 THB la bouteille d’eau en plastique). Parfois il faut les chercher un peu en s’éloignant des rues touristiques mais elles ressemblent à ça :

p1040272

Par ailleurs, de nombreux restaurants, et notamment de rue fournissent de l’eau potable avec glaçons (industriels et potables aussi) ; on se sert directement soi-même. Ne pas se fier aux bouteilles d’eau en plastiques très souvent posées sur les tables.

Voir aussi l’article complet à ce sujet sur mon blog : Un chemin en terre, un chemin en tête

LECTURE ENFANT en THAÏLANDE : « le bonheur de Katie ». Un roman qui aborde la vie, la mort, à travers le récit d’une petite fille de 9 ans qui vit au bord du fleuve à Bangkok

MAE HONG SON : notre guesthouse préférée dans le nord : Chong Kham Gueshouse

Une petite guesthouse toute simple avec des petites chambres aux fines cloisons de bambou (200 Bath/chambre), une cuisine, des douches et WC collectifs et un très beau jardin.

Nous avons vraiment aimé l’endroit, très paisible avec son beau jardin, le lac tout à côté et la charmante patronne si accueillante. La taille des chambres ne permettant pas à plus de 2 personnes de se loger, nous avons pris trois chambres et Keran a pu avoir la sienne.

P1040735.jpg

BLUE DIAMOND à Chiang Maï : Notre resto préféré !

Un large choix de nourriture bio et végétarienne au milieu d’un beau jardin à des prix autour de 100 Bath/repas environ. La patronne est très sympathique (elle a démarré son affaire avec 2 tables à l’origine !). Vend aussi des produits bio produits en Thaïlande : dentifrice, savons, huiles essentielles, etc. (bien pratique pour refaire son stock en voyage).

P1040601.jpg

KHONG CHIAM dans l’ISAN : notre café préféré !

Situé juste à côté de l’Apple Guestouse (par ailleurs d’un excellent rapport qualité prix), nous avons adoré ce tout petit café extérieur (comportant 2 tables !), tenu par un homme d’un certain âge, très prévenant, où nous pouvions boire un café pour 20 Baths. Un bien chouette endroit qui nous est resté en mémoire (Cf. les « 3 belles choses de la famille tout en dessous !)

P1060421.jpg

ON’S THAI-ISSAN à KANCHANABURI :  nous avons bien aimé  ce resto qui propose des plats végétariens pour environ 100 Baths/plat.

P1080435

NONG KHAI : déçus par la « Mutmee Gueshouse »

Le guide du routard s’enflamme quelque peu en parlant d’un endroit « assez exceptionnel, à l’ambiance communautaire et écologique ». Certes, le lieu est agréable et aménagé avec goût. Le jardin est joli (« au cœur d’un jardin tropical » m’a semblé là encore quelque peu exagéré) mais rien d’écologique dans la démarche des propriétaires. Le 1er soir, nous nous sommes entassés dans une chambre de catégorie supérieure (en attendant d’aller dans une chambre plus basique le lendemain) dans laquelle se trouvait sachets individuels de café, cuillères en plastique et petites bouteilles en plastique. L’eau filtrée est accessible moyennant 10 Bath le litre (première fois que l’on nous fait payer l’eau filtrée en Thaïlande dans une guesthouse). J’ai demandé à la « manager » quelle démarche écologique ils avaient mais la réponse gênée m’a indiqué qu’il n’y en avait effectivement pas.

KO KUT (île au sud de Trat) : Surpris par la vie très chère sur l’île (3 fois plus cher que sur le continent pour se loger et pour manger !).

Une très mauvaise expérience (mais cela a été la seule fois depuis 8 mois de voyage, donc on relativise) dans la guesthouse « Ban Klong Chao Homestay », située dans le coin de Klong Choa : la patronne nous avait proposé une « hutte » pour 1200 Baths la nuit si on restait plusieurs jours (sinon elle était à 1500 Baths) mais au moment de payer pour les 4 nuits, elle nous en a exigé 2000 Baths/nuit au motif que nous étions 5 dans la hutte ! Nous avons parlementé pendant une heure, avons proposé de « couper la poire en deux et payer 1600 Baths/nuit) mais elle n’a rien voulu savoir et a appelé la police (policier sympathique mais qui ne parlait pas un mot d’anglais). Nous avons finalement décidé de payer 2000 Baths, un peu de guerre lasse et ne voyant pas comment nous extraire de cette situation.

Nous avons dormi la dernière nuit à la MarkHouse pour 800 Baths/hutte (avec fan) : bon rapport qualité prix pour l’île.

Quand on sait qu’en Thaïlande, notre budget moyen pour nous loger à 5 a été 500 baths/nuit, la note a été salée !

A noter que la petite ville de Trat n’est vraiment pas désagréable et que nous y avons logé dans deux chambres impeccables à la Pop’guesthouse pour 250 Baths/nuit.

J’ai demandé aux enfants quelles avaient été leurs trois belles choses qu’ils avaient retenu de la Thaïlande (comme c’était trop difficile de ne garder que 3 belles choses en tout, ils ont préféré les noter pour chaque séjour)

Méloé :
1er séjour : la ferme de Sahainan, le marché de Mae Hong Son, les varans
2ème séjour (dans l’Isan) : le parc national de Khao Yaï (avec les animaux), le parc de Phu Kradung, les ananas et les milk shake

3ème séjour (trop difficile pour Méloé de ne choisir que « 3 » belles choses) : la venue de Madile, la visite du Palais de Bangkok, la visite de la maison de Jim Thompson, la visite du musée national de Bangkok, la ballade en vélo à Kanchanaburi et les cascades d’Erawan

Solia :
1er séjour : 1-Mae Hong Son, 2-la ferme de Sahainan, 3-la gentillesse des gens
2ème séjour (dans l’Isan) : 1-le parc national de Khao Yaï (les éléphants, les gibbons), 2- ne pas avoir de touristes !; 3- les Milke Shake de Khong Cham
3ème séjour : la venue de Madile, l’île de Ko Kut, la visite du musée national de Bangkok, le petit café d’Ayutthaya

Keran :
1er séjour : 1-la ville de Bangkok, 2- la randonnée de 2 jours près de Mae Hong Son; 3-la ferme de Sahainan
2ème séjour (dans l’Isan) : 1-la fête de Song près d’Ubon, 2- les parcs de Phu Kradung et de Khao Yaï; 3- le grand banian près de Phimaï
3ème séjour : le petit café d’Ayutthaya (avec ses délicieux brownies), la visite du musée national de Bangkok, l’île de Ko Kut avec la ballade en scooter

Greg a particulièrement aimé les canaux à Bangkok, la ferme de Sahaïnan et le marché de nuit de Mae Hong Son puis dans l’Isan, le week-end passé avec Song et ses amis, la ballade à vélo sur le quai de Nong Kaï le long du Mékong et le smoothie chez le super gentil monsieur de Khong Cham (Cf « notre café préféré »); et enfin le chocolat frappé dans le petit café d’Ayutthaya, les cascades d’Erawan et la ballade à vélo à Kanchanaburi.

Pour ma part, j’ai aussi beaucoup aimé les canaux à Bangkok, la ferme de Sahaïnan et la ville de Mae Hong Son avec son petit marché au bord du lac, puis dans l’Isan, la rencontre avec Song et ses amis, le parc national de Phu Kradung ainsi que les fruits frais et la nourriture en général et enfin : la venue de ma mère, la passionnante visite guidée avec une bénévole française « Pascale » au musée national de Bangkok ainsi que la visite de la maison de Jim Thompson à Bangkok. 

De manière plus générale, nous apprécions la Thaïlande pour la facilité de voyager dans ce pays (organisation des transports, guesthouses et repas peu chers), la cuisine, les fruits frais faciles à trouver, la culture et aimons la gentillesse et l’accueil des Thaïlandais. 

J’ai remarqué quand même que Sahainan reste une souvenir très présent et positif pour tout le monde; les enfants en reparlent souvent, (re)voir aussi :

Sahainan, woofing en famille dans le nord de la Thaïlande

Sahainan, la dernère étape de la Thaïlande

Olivia, publié depuis Agra, Inde, le 08 avril 2017

Publicités

Auteur : asiegzag

Nous sommes une famille voyageant en Asie avec nos sacs à dos pendant un an sans boussole. L'imprévu non seulement n'est pas évité mais invité. Partis à la rencontre des autres, des paysages, culture et nature sont dans notre démarche, complémentaires. Apprendre et expérimenter en marchant, en se posant, tout cela ensemble mais en tenant compte du besoin de solitude de chacun.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s